Nadège Ango-Obiang

La profondeur de l'imaginaire





Dans un temps que je ne saurai aimer
Naviguent, obstinés, les flashs, les instants à taire
Des serres, si durs, de morceaux de roches sous les pieds
Dans la corne de la plante, dans l’os à extraire

Si peu à espérer, tellement moins à expirer
De très loin, au fond d’une âme qui soupire
A perdre le repère de la trajectoire dans la débâcle
Si seule, quand rires et bruits donnent au monde son intérêt

Par l’infime douceur d’une page si chère
S’amoncellent pourtant de douloureuses obsessions
Qui encore brise la paix préfabriquée par l’ardeur
De toujours vouloir croire que cette vie est raison

Encore trop peu pour pouvoir vivre
Dans un intérieur où se propagent querelles
Désespoirs de ne plus oser sourire
Enfouies, asphyxiés les ébats des sentiments morts en elle

Si douce à imaginer, la profondeur de l’imaginaire
Comme une toison de velours, une aura inattendue
Une sphère de mille illusions, pour se lever guerrière
Se laisser enfouir, sans objecter d’être pendue.

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Nadège Ango-Obiang.
Published on e-Stories.org on 11/15/2013.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Remembrance" (Poems)

Other works from Nadège Ango-Obiang

Did you like it?
Please have a look at:

Marcia con me - Nadège Ango-Obiang (Philosophical)
Boules d´argent - Rainer Tiemann (Remembrance)
Switched on and of ....?💔 - Ursula Rischanek (Lovegrief)