Meike Schrut

Cette odeur agréable du depuis longtemps dernièr temps.

Hier, il me rencontrait de nouveau -
l'odeur agréable après tes cheveux blondis, mère.
Quelque part dans l'espace, il semblait planer.
Pourtant, il était la même chimie - donc ce!
elle pressait à moi difficilement sur l'âme
comme jamais souvenu.
Aujourd'hui passait de nouveau doucement à ce souffle
- car des anges coloreront rarement ses cheveux.
De l'autre côté de la lumière. ?
Pouvait c'être... ?
Si tu suivais des yeux, peut-être, comme ça pour moi irait à celui-là tellement
à jours particuliers ?
Alors tu dois avoir vu, comment je simulais.

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Meike Schrut.
Published on e-Stories.org on 10/11/2010.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Experimental" (Poems)

Other works from Meike Schrut

Did you like it?
Please have a look at:

Lettres à lui-même - Meike Schrut (Experimental)
Being interested - Inge Hoppe-Grabinger (Life)