Meike Schrut

A toi, à mon "petit"

Quand j'allais - aujourd'hui -

si je devais penser à toi.

Quand nous nous voyions la dernière fois

s'il n'était aucune bonne vue.

Quand j'allais ainsi devant moi-même,

si je me sentais pas solitaire.

Si tu deviens le prochain mois

- si tu deviens jeune pendant 18 ans -

me ressentent l'absence ?

Je ne pense pas, en plus je ne suis pas à toi

assez de façon importante.

Si tu lis jamais ces lignes,

sait :

quand je partais autrefois, j'ai aussi de ta chance

au sens de manière eue.

Non seulement mon propre.

Il en venait autrement et tu as sans cesse menti.

Oui, tu apprenais autrefois "bien" de celui que je

croyait aimer.

Si les autres lignes suivent, tu ne deviens pas ils

 trouvent, puisque tu ne chercherais pas du tout.

Car je comme personne ne suis plus intéressant pour toi et seulement cela me fait pitié, le fils... 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Meike Schrut.
Published on e-Stories.org on 05/03/2010.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Experimental" (Poems)

Other works from Meike Schrut

Did you like it?
Please have a look at:

Ce que je chante ainsi pour moi-même - Meike Schrut (Experimental)
Growth - Inge Hornisch (General)