Sarah Jiwwan

Galerie

Hier, je me suis assise sur la galerie.

J’ai regardé les oiseaux voler, les feuilles des arbres valser et j’ai contemplé ton reflet dans la flaque d’eau. J’ai entendu les cris des enfants, les clochettes de bicyclettes et ton rire. J’ai fermé les yeux pour être bien, seule avec l’écho de ton nom dans ma tête. Et la musique de la vie m’a envahie. J’ai soufflé le pollen du pissenlit et fait le décompte amoureux des pétales de fleurs. J’ai étendu mon corps dans un lit d’herbe de la rosée pour que le soleil brûle ma peau dorée. Le jour se levait dans le ciel comme dans mon cœur.

Ce soir, sur le bois froid de la galerie, j’écaille mes ongles sur la vieille peinture, devant le spectacle des feuilles qui tombent et des oiseaux qui partent. Je n’entends rien d’autre que la porte que tu as claquée, et mes larmes couler.  Je frémis du vent froid qui glisse hors de mes pores, répandant l’automne dans cet été trop bref.

Ton nom résonne toujours entre les murs de mon esprit, lourdement.

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Sarah Jiwwan.
Published on e-Stories.org on 10/15/2009.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Sarah Jiwwan

Did you like it?
Please have a look at:

Souvenir d'hiver - Sarah Jiwwan (Remembrance)
RENAISSANCE - Mani Junio (General)
Die Stadt an drei Flüssen - Paul Rudolf Uhl (Life)