Valérie Bergmann

NARCISSE

NARCISSE

 

 

 

Le narcissisme battait son plein

Lors d’antiques bacchanales

Me baladant sans fin dans d’infinis dédales

Je contemplais la décadente euphorie sans fin

 

Désarçonnée par l’amour de mon prochain

Je cultivais les flammes de l’enfer

Au purgatoire des idées noires

Je cueillais les quelques vers notoires

De mes pensées aléatoires

Histoire d’éteindre le feu de glace

L’’indre de mon écritoire

Où se dépeint le désespoir de mon regard dans le miroir

 

                                                        Seule la solitude naviguait

Dans d’obscures vérités

Le long du fleuve des divinités

Où le courage faisait naufrage de ces velléités

 

Métaphore médiocre d’où jaillit

Les oxymores, rocs de la poésie

 

Métaphore de ma destinée

J’arrive au port dans un bateau de papier

 

                                                      Par des lacunes historiques

Je ne cherchais que la pratique

De mortelles pensées ne sont pas théoriques

Mais juste le son des cantiques

De ceux qui tiennent encore debout

Malgré l’injustice des tabous

Et les paroles vaines

Des souffleurs de vers

Garderont le mystère

Des ombres éphémères

 

Me plongeant dans la nuit des temps

L’océan où s’exode le fruit du néant

N’implique que la fraude

Du futur ne voir que le printemps

Voici venir les odes et la flotte sans gouvernail

De mon escorte et de ses batailles.

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Valérie Bergmann.
Published on e-Stories.org on 07/04/2007.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Valérie Bergmann

Did you like it?
Please have a look at:

EMPHASE - Valérie Bergmann (General)
Chinese Garden - Inge Hornisch (General)
Darkness of a way - Helga Edelsfeld (Thoughts)