Patrice Faubert

L'enterrement de la liberté d'expression

Nous étions environ
10.000
En 1973 ou 1974
Plusieurs milliers, de toutes façons
Tout se brouille comme dans une chanson
Nous étions à Paris
Avec les drapeaux noirs de l'anarchie
Nous enterrions
La liberté d'expression
Suite à je ne sais plus quel scandale
De la censure promptement vandale
Et dans la rue, des milliers de libertaires
Qui ne voulaient pas laisser faire
Jean-Roger Caussimon, très digne, était là
Parolier de Léo Ferré, autre indigne
Pas de bruit, pas de blabla
Tout était silence
Contre la censure, contre cette indécence
Et une dame me demanda
Ce que signifiait tout cela
Nous le sentions
C'était peut-être la dernière fois
Qu'en l'anarchie autant de gens avaient la foi
Des chevaux tiraient des cercueils
Couronnes mortuaires, larmes dans l'oeil
Nous défilions
Avec nos regrets éternels
Nous subodorions
Que plus jamais, la vie ne serait belle
 
Patrice Faubert ( 1978 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 01/12/2017.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Théodore dit Théo, violé par la police - Patrice Faubert (Politics & Society)
Winter Day - Inge Hornisch (General)